Les derniers morceaux du casse-tête

Ça fait longtemps que j'ai donné des nouvelles! Disons qu'entre les derniers efforts pour terminer la maison à temps pour le déménagement et les projets de mes clients, ça ne m'a pas laissé beaucoup de temps pour vous tenir à jour. Je m'en excuse. J'avais commencé à écrire cet article il y a un mois, donc ça donne le portrait de la situation telle qu'elle était à la fin du mois d'avril. Depuis, on a déménagé, et on est incroyablement heureux dans notre maison! :)

Je vous partage tout de même l'article, puis par la suite, tranquillement dans les semaines à venir, je vous présenterai ma maison terminée, pièce par pièce, en retraçant les étapes pour en arriver au résultat final.

Mais pour tout de suite, on se replonge au mois d'avril:

J'aime les casse-tête. C'est selon moi un trait important de ma personnalité. Le fait que j'aime bien passer des heures à mettre ensemble plein de petits morceaux qui, individuellement, ne sont pas d'un grand intérêt pour former un tout intéressant m'est utile selon moi dans mes projets de rénovation. On est au point dans ce projet où on commence à voir assez clairement l'image finale, malgré les quelques morceaux qui manquent toujours. D'ailleurs, je n'utilise plus le terme "chantier" pour décrire la maison, ce qui est très bon signe. En effet, on est à une cuisine près (bon et 2-3 autres détails) de pouvoir y vivre. De toute manière, il ne nous reste que quelques semaines avant de devoir quitter notre maison actuelle, donc nous y vivrons d'ici un mois, ou nous serons à la rue! ;)

La cuisine devait être installée il y a plusieurs semaines, mais des erreurs dans la confection des portes par un sous-traitant de l'ébéniste a prolongé les délais, et nous voici, toujours en attente de nos armoires. Voilà la pièce manquante la plus importante. Si je reviens à ma métaphore du casse-tête, c'est un peu comme s'il manquait une vingtaine de morceaux en plein milieu de l'image; on comprend l'idée, mais disons que ce n'est pas encore tout à fait satisfaisant comme résultat. Quelle chance d'avoir des rénovations ainsi parsemées de suspense. Ça rend le tout vraiment excitant... ou pas. En fait je me serais bien passée de ces délais supplémentaires, mais nous demeurons optimistes.

On a passé les dernières fin de semaine là-bas, toute la famille, à travailler sur tous les petits derniers détails de finition: nettoyer les fenêtres, assembler nos penderies, poser du papier-peint, un peu de peinture par ici, un peu scellant par là, vous voyez le genre. Mes filles se sentent déjà chez elles dans la maison, elles y jouent pendant que mon mari et moi travaillons (et elles aident aussi pour certaines choses). C'est l'avantage de faire des travaux de longue haleine comme ceux-ci; toute la famille a le temps d'apprivoiser la maison, de s'y habituer, et le déménagement se fait graduellement. On a déjà quelques meubles et boîtes là-bas, on en apporte un peu plus chaque fois qu'on y va, ça se fait tout en douceur.

Et voilà où on en est:

Tout d'abord la cuisine, qui, comme je l'ai mentionné, attend avec impatience ses armoires. On voit aussi les planchers, qui ont gardé leur aspect naturel et mat même une fois huilés. C'est certain qu'ils ne resteront pas parfaits longtemps car le pin est un bois mou, fragile, mais c'est aussi un peu l'idée; que le bois développe une belle patine avec le temps.

La salle d'eau du rez-de-chaussée est prête, ne manquent plus que quelques touches de déco (et une poignée pour la porte)

On a constaté que mon tendre époux a commandé beaucoup trop de bois pour le plancher. Une erreur qui s'est avérée utile car il a utilisé le surplus pour faire toutes les moulures, quarts de rond et cadres de portes de la maison. Ce n'était pas prévu d'avoir des moulures en pin, mais on est vraiment heureux du résultat:

oh, et l'électricien a installé plusieurs luminaires, et les unités de chauffage aussi... juste à temps pour le printemps ;)

ici, c'est la vue de la chambre de l'avant de la maison, vers la salle de bain, et le bain lui-même, qui sert pour le moment de lieu d'entreposage.

Dans l'entrée, il manque encore le mur/garde-corps. J'hésite entre le verre, comme ici:

(source de l'image: pinterest)

et le métal perforé, un peu comme ça:

(source de l'image: Pinterest)

C'est une décision difficile car elle va avoir un grand impact sur le style général de la maison, et c'est la première chose qu'on voit en franchissant la porte d'entrée. Les deux seraient super jolis, donc je crois qu'en bout de ligne, la différence de prix m'aidera à choisir.

Finalement, l'entrée, où l'ardoise est scellée, le luminaire en place et où il ne manque plus que l'unité murale de rangement, qui sera installée en même temps que la cuisine.

Alors voilà, ça avance bien, et maintenant la balle est dans le camp de l'ébéniste, pour qu'il nous livre la cuisine avant le déménagement. Après près d'un an de rénovations, ce serait bête d'emménager dans une maison sans cuisine! Donc croisez-vous les doigts pour que les derniers morceaux du casse-tête tombent en place d'ici la date fatidique.

-------------------------------------------------------------------------------

Et voilà pour notre retour dans le temps.

Maintenant, dites-moi, quelle pièce de la maison avez-vous le plus hâte de voir? ;)

Précédent Suivant

En vedette
Entrées récentes
Archive
Recherche par tags
Suivez moi
  • Facebook Basic Square
  • Pinterest Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Pinterest Social Icon