C'est parti!

Voilà! Les travaux de rallonge ont commencé la semaine dernière. Oui, oui, la semaine où il a fait moins mille degrés chaque jour. C'est lors de cette semaine qu'on a arraché murs et plafond à notre maison, afin d'y intégrer la nouvelle chambre au 2e étage. Disons que les travailleurs auront déjà eu de meilleures conditions de travail. Point positif: il n'y a pas eu de précipitations, donc on n'a pas eu à pelleter dans la maison... y'a toujours ça.

Un peu comme lors de l'installation du drain français, cette étape qui a fait progresser le projet donnait vraiment l'impression qu'on faisait plusieurs pas en arrière. Alors que tout était calme et serein le dimanche avant le début des travaux, avec la maison chaude et relativement en ordre, le lundi matin a vu débarquer le chaos dans notre pauvre petite maison qui doit maintenant trouver qu'on y va un peu fort avec nos travaux.

La première journée, ce n'était pas trop hard-core, ils ont dénudé le plafond dans le salon et y ont installé la poutre. Ça faisait tellement longtemps que j'attendais ce moment où ou enlèverait enfin les bouts de murs qu'il restait, j'étais bien heureuse d'enfin avoir la vue d'ensemble du salon. Voici avant/après la poutre:

Le lendemain, j'ai eu un petit choc en arrivant au 2e étage face à ceci:

Un mur avec pas de mur. Dans la chambre de ma plus jeune, celle qui est adjacente à la mienne, c'était la même situation:

Un autre beau cas de pas d'mur.

On a beau savoir qu'on va devoir ouvrir des murs pour raccorder la nouvelle section à l'existant, c'est autre chose d'être devant la réalité de la chose, à moins mille degrés, dois-je le rappeler... Je confirme que la petite pellicule de plastique qu'ils sont en train d'installer n'a pas de propriété isolante. ;)

Alors on absorbe l'information que notre maison a, temporairement, moins de murs, on passe par toutes les étapes de l'acceptation, on fait la paix avec cette réalité. Et le lendemain, bang!:

Plus de plafond dans le salon! Le processus psychologique est à recommencer!

Au moins, à ce point on a atteint le fond du baril, et ça ne peut que s'améliorer à partir de là.

À la fin de la semaine, on pouvait se tenir dans notre future chambre et admirer notre future vue:

:)

La porte au bout du corridor débouche maintenant sur notre chambre!

De l'arrière, l'effet est impressionnant.

On sent maintenant que le projet vient d'entrer dans une nouvelle phase plus active. Ça va rouler dans les prochaines semaines afin de nous permettre d'emménager d'ici le mois de mai.

Et dire que si nous avions eu notre permis plus rapidement, on aurait pu faire tout ça dans les chaleurs qu'on a connues en décembre... vaut mieux pas y penser. L'important c'est que maintenant on progresse!

précédent

En vedette
Entrées récentes
Archive
Recherche par tags
Suivez moi
  • Facebook Basic Square
  • Pinterest Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Pinterest Social Icon