Ma 2e maison


Donc, si on récapitule: 1ère grossesse = achat de notre 1ère maison, 2e grossesse = rénovation complète de l'aire de vie, alors vous comprendrez que je ne suis pas restée sagement assise à tricoter lors de ma 3e grossesse. Vous avez deviné (faut dire que je vous ai aidé avec mon titre...) qu'à quelques semaine de ma date prévue d'accouchement, nous avons acheté une autre maison. Pas n'importe quelle maison, ah que non! Une maison qui, quand on est sortis de notre première visite, a fait dire à mon tendre époux: "On achète pas ça, y'a rien à faire avec ça..."

Mais je ne partageais pas son point de vue.

Je ne sais plus ce qui m'a séduite. Peut-être la possibilité d'y faire une très grande aire ouverte, ou encore le potentiel de faire une grande salle de bain, ou possiblement la dimension des chambres, ou très probablement le prix, qui nous laissait la liberté de la rénover au grand complet!

Peu importe, on l'a finalement achetée!

C'est la maison que l'on habite présentement, la seule dont se souvient ma plus jeune (on a terminé les rénos et emménagé dans la maison quand elle avait 3 mois) et notre première rénovation d'une maison en entier.

Voici les avant/après, pour que vous puissiez vous faire votre opinion à savoir si c'était une bonne idée ou non:

la fameuse aire-ouverte!

On a sacrifié une chambre pour créer cette grande salle de bain, mais on n'a jamais regretté ce choix. Sinon, l'accès à la salle de bain se faisait dans la cuisine et elle était toute petite, et on n'aurait pas eu notre entrée arrière spacieuse avec les portes-patio qui font entrer plein de lumière.

Là où on accédait anciennement à la salle de bain, on a maintenant une grande entrée arrière, super pratique car l'entrée principale est plutôt petite. On s'est quand même gardé une petite salle d'eau, à laquelle on accède par le corridor central.

l'ancienne chambre principale, qui nous sert maintenant de salle de jeux/salle familiale/chambre d'invité

la chambre que mes 3 filles partagent dans l'harmonie. Euh, ben qu'elles partagent en tout cas...

Voilà! J'en suis assez fière, surtout qu'on a exercé un bon contrôle sur le budget et qu'on s'en est tirés avec une hypothèque pas mal plus petite après avoir vendu notre première maison, qui, grâce à nos rénovations, avait pris beaucoup de valeur. Voilà un autre avantage d'acheter des maisons un peu fatiguées, on a l'occasion d'en augmenter la valeur et d'en tirer profit!

Ce qui est comique, c'est que sur papier, je trouvais que ce n'étaient pas de si grosses rénovations qu'on entreprenait; juste enlever des rangements, déplacer une porte, enlever un autre bout de mur, faire une nouvelle cuisine, une nouvelle salle de bain, une nouvelle salle d'eau, changer la porte d'entrée et installer une nouvelle porte-patio, installer du nouveau plancher dans la cuisine, refinir le plancher dans toute la maison, refaire toute la plomberie, l'électricité, du gypse, la peinture, etc. Pas grand chose.

C'est seulement quand je suis entrée dans une maison sans aucune plomberie, avec de nombreux murs ouverts que j'ai réalisé que finalement, on ne gardait pas grand chose intact.

la vue de ma chambre vers la salle de bain... pas le genre de décloisonnement que je conseille.

mon bébé a vite été initié aux joies des rénovations

Quand on revoit les photos "avant", on se trouve drôles d'avoir acheté cette maison, mais on est bien contents de notre décision!

En vedette
Entrées récentes
Archive
Recherche par tags